Saturday 20 Apr 2024 - 12:00

11:17 am

Visitors:
Online:

Mikati au terne de sa visite au Vatican et à Rome : pour un dialogue interlibanais sans influence extérieure

ANI – Le Premier ministre, Najib Mikati, a espéré que les Libanais parviendront prochainement à élire un président de la République, en voie de régler tous les autres problèmes.

Lors d’une interview accordée au journal La Republica, au terme de sa visite à Rome, Mikati a affirmé que le problème de l’immigration illicite constitue un problème pour le Liban et l’Italie à la fois.

Il a ajouté avoir demandé à son homologue italienne de tenir une conférence de dialogue de tous les pays concernés pour régler le problème.

Selon Mikati, une réunion européenne est prévue à Bruxelles le 15 juin, pour discuter de l’affaires des réfugiés et de la migration illicite.

Concernant d'autres dossiers qu'il a discutés avec la Première ministre italienne, il a déclaré : « Tout d'abord, je dis que j'apprécie le travail sérieux que fait Mme Meloni pour soutenir l'économie italienne et en élargissant les relations de l'Italie avec l'Est et l'Ouest. Les relations sont historiques et excellentes à tous les niveaux, et j'ai renouvelé notre appréciation pour le soutien continu de l'Italie au Liban, en particulier pour le rôle vital de l'Italie dans le soutien de la mission FINUL et sa participation à celle-ci, ainsi que pour son rôle dans le développement local en ses zones de déploiement dans le sud et vivant en paix avec la communauté locale. J'ai également exprimé à Mme Meloni notre profonde gratitude pour le rôle vital et important que joue l'Italie dans le soutien de l'armée ».

En réponse à une question sur le dossier du gaz, Mikati a expliqué que la signature de l'accord de démarcation de la frontière maritime est une source de paix pour le sud du Liban, et sans cela, il n'aurait pas été possible pour les sociétés Qatar Petroleum, Total et Eni de mener des explorations.

Selon ses dires, « il n'y a toujours pas de plan d'exportation de gaz ni d'engagements officiels, et il est trop tôt pour parler de cette question, mais il est clair qu'elle sera exportée vers l'Europe, vers nos amis et vers les pays les plus proches de nous ».

Concernant l'accord saoudo-iranien et ses répercussions sur le Liban, il a indiqué que cet accord est une étape importante. « Mais je crois que la priorité maintenant est la question de la paix au Yémen, et après viendront d'autres dossiers, dont le Liban. En ce qui concerne le Liban, le dialogue doit être intérieurement libanais sans influences extérieures ».

 

   ================D.CH.

 

تابعوا أخبار الوكالة الوطنية للاعلام عبر أثير إذاعة لبنان على الموجات 98.5 و98.1 و96.2 FM

  • NNA Services
  • Email Service
  • Mobile App
  • Responsive Website