Monday 15 Apr 2024 - 12:00

01:19 pm

Visitors:
Online:

Les Etats-Unis disent avoir frappé des sites pro-iraniens en Irak

ANI - (AFP) - Les Etats-Unis ont annoncé avoir frappé lundi trois sites utilisés par le Hezbollah et d'autres forces soutenues par l'Iran en Irak en réponse notamment à une attaque ayant ciblé des personnels américains à Erbil, dans le nord du pays.

"L'armée américaine a procédé à des frappes nécessaires et proportionnées sur trois installations utilisées par le Kataëb Hezbollah et des groupes affiliés en Irak", a déclaré le secrétaire à la Défense Lloyd Austin dans un communiqué.

Ces frappes sont "une réponse à une série d'attaques contre des personnels américains en Irak et en Syrie menées par des milices soutenues par l'Iran, dont celle du Kataëb Hezbollah, affilié à l'Iran, et des groupes affilés, contre la base aérienne d'Erbil plus tôt dans la journée", a-t-il souligné.

Les Brigades du Hezbollah, ou Kataëb Hezbollah, sont considérées comme une "organisation terroriste" par le Département d'État américain depuis 2009.

L'attaque d'Erbil a blessé trois personnels américains, dont un grièvement, a indiqué Adrienne Watson, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche.

Cette attaque a été menée à l'aide d'une drone explosif et a été revendiquée par le groupe Résistance islamique en Irak, nébuleuse de combattants issus de plusieurs groupes armés pro-Iran --qui sont aussi affiliés au Hachd al-Chaabi, des anciens paramilitaires intégrés aux forces régulières.

Les attaques imputées aux groupes pro-iraniens contre des troupes américaines se sont multipliées en Irak et en Syrie depuis le début de la guerre entre le Hamas et Israël le 7 octobre.

Cent-trois d'entre elles ont été recensées par Washington depuis le 17 octobre, en majorité revendiquées par le groupe Résistance islamique en Irak, qui dénonce le soutien américain à Israël.

"Les Etats-Unis agiront à un moment et de la façon de son choix si ces attaques devaient se poursuivre", a souligné Mme Watson dans un communiqué.

Washington dispose d'environ 2.500 militaires en Irak et 900 en Syrie, dans le cadre d'un dispositif destiné à lutter contre une éventuelle résurgence du groupe Etat islamique.

La guerre entre Israël et le Hamas a été déclenchée par une attaque sans précédent du Hamas, groupe islamiste également soutenu par l'Iran.

 

=========N.A. 

تابعوا أخبار الوكالة الوطنية للاعلام عبر أثير إذاعة لبنان على الموجات 98.5 و98.1 و96.2 FM

  • NNA Services
  • Email Service
  • Mobile App
  • Responsive Website