Friday 19 Jul 2024 - 12:00

03:12 am

Visitors:
Online:

GUERRE HAMAS - ISRAËL Al-Chifa: la Maison Blanche répète que "les hôpitaux et les patients doivent être protégés"

ANI - (AFP) - Interrogé sur l'opération israélienne dans l'hôpital al-Chifa de Gaza lancée dans la nuit de mardi à mercredi, un porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche a déclaré que « les hôpitaux et les patients devaient être protégés. »

« Nous ne commenterons pas en détail une opération militaire israélienne en cours. Comme nous l'avons déjà dit, nous ne soutenons pas des frappes aériennes contre un hôpital et nous ne voulons pas voir d'échanges de tirs dans un hôpital où des personnes innocentes, démunies, malades cherchant à recevoir des soins, sont prises entre deux feux. Les hôpitaux et les patients doivent être protégés », a-t-il dit dans une déclaration transmise à l'AFP.

L'armée israélienne mène mercredi une opération « ciblée » contre le Hamas dans l'hôpital al-Chifa, le plus important de la bande de Gaza où s'entassent des milliers de personnes mais qui reste considéré comme un site militaire stratégique par Israël et les Etats-Unis. Un haut responsable du Hamas a déclaré à l'AFP voir des « chars » et des « commandos » dans le complexe de l'hôpital.

Le président américain Joe Biden et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu se sont entretenus mardi soir de la situation sur place, avant qu'Israël n'annonce cette opération. Les deux dirigeants « ont discuté longuement des efforts en cours pour faire advenir la libération des otages retenus par le Hamas », a déjà fait savoir la Maison Blanche dans un communiqué. Le président Biden avait, plus tôt mardi, déclaré croire à un accord sur une libération d'otages détenus par le Hamas.

La Maison Blanche a accusé le Hamas, sur la base de renseignements américain, d'utiliser des hôpitaux à Gaza pour des opérations militaires, et en particulier celui d'al-Chifa. Après l'annonce d'une opération israélienne sur place, le Hamas a accusé Joe Biden d'en être « entièrement responsable ».

Plusieurs milliers de personnes, malades, personnels et civils déplacés par la guerre qui fait rage depuis le 7 octobre, s'entassent sur le site de l'hôpital al-Chifa, selon des témoins.

 

========N.A. 

تابعوا أخبار الوكالة الوطنية للاعلام عبر أثير إذاعة لبنان على الموجات 98.5 و98.1 و96.2 FM

  • NNA Services
  • Email Service
  • Mobile App
  • Responsive Website