Monday 04 Mar 2024 - 12:00

03:45 pm

Visitors:
Online:

Le bilan du séisme en Turquie et en Syrie dépasse les 17.500 morts

ANI - 

Quelque 14.351 personnes ont été tués en Turquie selon le vice-président turc Fuat Otkay et 3.162 personnes en Syrie selon les bilans officiels, ce qui porte à 17.513 le nombre total de victimes.

Vingt-trois millions de personnes sont «potentiellement exposées, dont environ cinq millions de personnes vulnérables», estime l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle redoute une crise sanitaire majeure qui causerait encore plus de dommages que le séisme. Les organisations humanitaires s’inquiètent particulièrement de la propagation de l’épidémie de choléra, qui a fait sa réapparition en Syrie.

Des milliers d’habitations sont détruites de part et d’autre de la frontière et les secouristes poursuivent leurs efforts pour rechercher des rescapés dans les décombres, même si la fenêtre cruciale des 72 premières heures pour retrouver des survivants s’est refermée.

L’UE a envoyé de premiers secours en Turquie quelques heures après le séisme lundi, à la demande de ce pays. Mais elle n’a initialement offert qu’une aide minimale à la Syrie par le biais des programmes humanitaires existants, en raison des sanctions internationales en vigueur depuis le début de la guerre civile en 2011.

Mercredi, Damas a officiellement sollicité l’assistance de l’UE et la Commission a demandé aux Etats membres de répondre favorablement à cette requête.

Dans les zones rebelles, le séisme complique l’arrivée d’aide, rendant difficilement praticables les routes d’accès à Bab al-Hawa, unique point de passage actuellement garanti par l’ONU.

Un premier convoi d’aide aux zones rebelles du Nord-Ouest de la Syrie est entré jeudi depuis la Turquie par le poste-frontière de Bab al-Hawa. Selon Mazen Allouch, un responsable du poste-frontière, il s’agit d’une aide qui était attendue avant le séisme d’une magnitude de 7,8, suivi de plus d’une centaine de secousses qui ont dévasté lundi la Syrie et la Turquie.

«Nous devons tout faire pour nous assurer qu’il n’y a aucun obstacle à l’aide vitale qui est nécessaire en Syrie», a dit à la presse à Genève l’envoyé spécial de l’ONU, Geir Pedersen, confirmant un premier convoi via Bab al-Hawa.

Au total, les pertes économiques pourraient atteindre «quatre milliards de dollars ou plus», selon l’agence de notation Fitch.

AFP

=====================================

تابعوا أخبار الوكالة الوطنية للاعلام عبر أثير إذاعة لبنان على الموجات 98.5 و98.1 و96.2 FM

  • NNA Services
  • Email Service
  • Mobile App
  • Responsive Website