Tuesday 23 Apr 2024 - 12:00

02:50 pm

Visitors:
Online:

Les Recteurs de la région réunis à Doha, en présence du Recteur de l’AUF, ont élu le RP. Salim Daccache s.j. président de la Conférence régionale de recteurs (C2R) Moyen-Orient

ANI - La Conférence des recteurs de la région du Moyen-Orient (CONFREMO) et l’AUF au Moyen-Orient ont organisé la 15ème Assemblée générale de la CONFREMO coïncidant avec la 1ère Conférence générale de la C2R Moyen-Orient, qui s’est tenue à l’Université du Qatar, partenaire de l’AUF dans l’organisation et l’accueil de cet évènement, qui a eu lieu les 29 et 30 novembre 2023 à Doha, en présence du Recteur de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), Prof. Slim Khalbous, et de la Vice-rectrice de l’AUF, Mme Marie-Nathalie Leblanc.

 

Nombre de présidents en provenance du Liban, d’Égypte, d’Irak, de Jordanie, du Qatar, de Palestine et du Soudan, ainsi que des représentants mandatés d’universités d’Iran et des Émirats Arabes Unis, se sont rendus à Doha à cette occasion.

 

Ce rendez-vous a été l’occasion de discuter des enjeux et défis que doit relever l’enseignement supérieur dans la région, de renouveler les statuts de la Conférence dans une logique de cohérence et d’alignement avec les autres conférences régionales de recteurs mises en place par l’AUF sur les 5 continents, et d’approuver la nouvelle version du règlement intérieur de la Conférence régionale des Recteurs du Moyen-Orient qui a pris le relais de la Conférence des Recteurs de la Région du Moyen-Orient, laquelle regroupe actuellement les présidents et recteurs de plus de 50 établissements universitaires et centres de recherche membres de l’AUF de la région du Moyen-Orient.

Des allocutions d’ouverture ont été prononcées par M. Omar Al Ansari, Président de l’Université du Qatar, hôte de la conférence, M. Jean-Noël Baléo, Directeur régional de l’AUF Moyen-Orient, Mme Lara Karam Boustany, Présidente sortante de la Conférence et Pr. Slim Khalbous, Recteur de l’AUF.  

Des thèmes portant sur les conséquences de la révolution IA sur les métiers et les cursus universitaires ainsi que sur les méthodes d’évaluation des enseignants-chercheurs à l’aune des exigences de l’assurance-qualité et des classements universitaires ont été débattus, sous forme de tables rondes interactives.

Un premier atelier intitulé « Quelles conséquences de la révolution de l’intelligence artificielle (IA) sur les métiers et les cursus universitaires ? » a eu lieu sur les avancées prévisibles dans le domaine de l’IA, dans l’objectif d’anticiper l’évolution des métiers et des opportunités de carrière en étudiant l’impact de la révolution de l’IA sur les besoins futurs du marché du travail et en évoquant les changements déjà à l’œuvre dans le monde de l’éducation et de la formation.

 

Une 2ème table ronde intitulée « Quelles méthodes d’évaluation des enseignants-chercheurs au sein de la Francophonie scientifique, à l’aune des exigences de l’assurance-qualité et des classements universitaires ? », a permis d’échanger notamment sur la question, non dépourvue de controverses, des classements des universités.

 

Cette rencontre, qui a réuni une cinquantaine de participants, a permis aux dirigeants des établissements membres de mener une réflexion collective sur les orientations et perspectives des commissions thématiques, et d’élire le Président de la Conférence régionale de recteurs C2R Moyen-Orient en la personne du RP. Salim Daccache s.j., Recteur de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, ainsi que de désigner trois vice-présidents, qui sont les présidents de l’Université nationale An Najah (Palestine), de l’Université française d’Égypte, et la présidente de l’Université technique du nord (Irak).

 

À l’occasion de cette rencontre annuelle, trois nouveaux membres, l’Université de Lusail (Qatar), l’Université de Sharjah (Émirats Arabes Unis) et l’Université Technique du Nord (Irak), ont adhéré à la C2R Moyen-Orient. Cette conférence, qui a pris le relais de la CONFREMO, rassemble aujourd’hui plus de 50 recteurs, présidents des universités et directeurs des institutions universitaires du Moyen-Orient, membres de l’AUF, répartis dans douze pays de la région. Sa prochaine Conférence générale se tiendra à l’automne 2024 à l’Université de Sharjah, aux Émirats Arabes Unis.

 

 

La C2R inscrite dans un contexte international :

La généralisation des Conférences régionales de Recteurs (C2R) fait partie d’un programme visant à renforcer la diplomatie scientifique dans l’espace francophone par la valorisation du rôle des universités, des centres de recherche et des scientifiques. En 2022, le « Manifeste pour une diplomatie scientifique francophone », proposé par l’AUF, a été adopté par les ministres de l’enseignement supérieur d’une quarantaine de pays. Ce Manifeste appelle à la mobilisation de tous les acteurs, gouvernements, universités et institutions de recherche, pour renforcer la coopération scientifique francophone et répondre aux enjeux sociétaux tels que le réchauffement climatique, les crises sanitaires ou le sous-emploi endémique des jeunes.

C’est dans ce cadre que l’AUF a généralisé les Conférences régionales de Recteurs (C2R) réunissant, au sein de 10 régions du monde entier, les plus hautes autorités des établissements membres (Recteurs, Présidents d’université, …).

 

============

تابعوا أخبار الوكالة الوطنية للاعلام عبر أثير إذاعة لبنان على الموجات 98.5 و98.1 و96.2 FM

  • NNA Services
  • Email Service
  • Mobile App
  • Responsive Website