L'OMS et l'Italie prêtent main forte à la santé publique au Liban

 

ANI - Le représentant de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au Liban, Dr Iman Shankiti, et l'Ambassadrice d'Italie à Beyrouth, Nicoletta Bombardiere ont signé jeudi à l'ambassade d'Italie à Beyrouth un accord d'une valeur de 1.616.000 euros. Ce projet contribue à soutenir le renforcement des systèmes de santé publique. Il repose sur deux piliers principaux: le premier consiste à améliorer la capacité réglementaire du gouvernement en termes d'accès à des médicaments de qualité, voire adopter le système de codes-barres pharmaceutiques au niveau national ; et le second vise à renforcer la capacité des hôpitaux publics à fournir des services de qualité à travers le soutien de certains hôpitaux publics en termes de capacité de soins d'urgence.

 

"Cette généreuse contribution s'inscrit dans le cadre de la continuité du soutien du Gouvernement italien au système de santé libanais. Comme toujours, nous restons fidèles à notre moto selon lequel la santé doit être accessible à tous. Et je voudrais ajouter que personne ne devrait être exclu", a déclaré Dr Iman Shankiti.

 

Ce projet est mis en œuvre par l'OMS en étroite coordination avec le ministère de la Santé publique au Liban, et ce conformément aux priorités du ministère.

 

L’Ambassadrice d'Italie au Liban, Nicoletta Bombardiere, a affirmé que "l'objectif de la coopération italienne est de contribuer à la santé mondiale à travers la promotion de la couverture sanitaire universelle, l'équité et l'accès à la santé pour tous. Le renforcement du système de santé publique et l'amélioration des services de santé de qualité sont des exemples clé de notre stratégie dans ce secteur au Liban."

 

A son tour, la Directrice du Bureau de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS) au Liban, Alessandra Piermattei, a déclaré que "pour la coopération italienne, la santé est un aspect essentiel du développement social et économique de la population. Pour cette raison, nous considérons que l'accès aux médicaments et aux soins de santé est très important dans le difficile contexte actuel dans lequel verse le Liban."

 

Par ailleurs, le  gouvernement italien a fait un don d'urgence de médicaments contre les cancers pédiatriques, d'une valeur de 500 000 euros, qui ont été livrés au ministère libanais de la santé publique par l'intermédiaire de l’OMS.

تابعوا أخبار الوكالة الوطنية للاعلام عبر أثير إذاعة لبنان على الموجات 98.5 و98.1 و96.2 FM

  • NNA Services
  • Email Service
  • Mobile App
  • Responsive Website