Sunday 19 May 2024 - 12:00

06:33 pm

Visitors:
Online:

Salam: Le Liban est à un stade très avancé des discussions avec la BM

ANI - Le ministre sortant de l'Économie, Amin Salam, a indiqué lors d'une interview télévisée que "le Liban est à un stade très avancé des discussions avec la Banque mondiale concernant un programme soutenant les secteurs vitaux pour l'économie".

Salam a souligné que "la Banque mondiale reste un soutien majeur pour le Liban, notamment dans des projets essentiels liés à la sécurité alimentaire et aux prestations sociales, ce qui a créé une forme de stabilité récemment".

Il a mentionné que "les programmes sont toujours actifs, fournissant un soutien financier complet à plus de 220.000 familles bénéficiant de ces programmes", précisant que les discussions portent sur "la continuation et l'achèvement de ces programmes", avec une valeur estimée entre 250 et 300 millions de dollars sur deux ans.

Il a ajouté: "Le Liban souffre d'un effondrement financier ces dernières années, résultant de décennies de mauvaise gestion et de corruption qui ont mené à une crise bancaire et à une crise de la dette et de la monnaie, avec un taux d'inflation ayant atteint 192% en décembre dernier". Il a aussi noté que "la crise de la mer Rouge ajoute de nouvelles pressions inflationnistes à l'économie libanaise".

Salam a également révélé "qu’en mai dernier, la Banque mondiale a alloué 300 millions de dollars de financement supplémentaire pour les familles les plus pauvres du pays, qui subit l'une des pires crises économiques et financières de l'histoire, selon la banque elle-même, qui a alors déclaré que ce financement permettrait de continuer et d'élargir les transferts monétaires à 160.000 familles pauvres pour une durée de 24 mois, et soutiendrait le développement d'un système unifié de filets de sécurité sociale au Liban. Ce package faisait partie d'un programme approuvé en janvier 2021 pour aider le Liban à gérer la crise économique et l'épidémie de COVID-19".

Concernant le Fonds monétaire international, Salam a souligné que "la patience du Fonds est épuisée et que ses responsables ont été clairs lors des réunions. Si nous ne bougeons pas, le FMI retirera cette opportunité au Liban, et nous serons confrontés à un avenir incertain quant à la restauration de la confiance de la communauté internationale".

 

    =======================D.CH.

 

Il a, par ailleurs, expliqué que "les autorités libanaises et une équipe d'experts du FMI sont parvenues en avril 2022 à un accord au niveau des experts sur les politiques économiques globales à suivre pour bénéficier d'une facilité élargie du FMI équivalant à 3 milliards de dollars américains, mais jusqu'à aujourd'hui, l'accord n'a pas été mis en œuvre, en raison du retard des autorités libanaises à adopter les réformes requises".

تابعوا أخبار الوكالة الوطنية للاعلام عبر أثير إذاعة لبنان على الموجات 98.5 و98.1 و96.2 FM

  • NNA Services
  • Email Service
  • Mobile App
  • Responsive Website