Safadi qualifie l'absence de dialogue de 'suicide'

ANI - Le ministre sortant des Finances, Mohammad Safadi, a incité ce mardi les dirigeants libanais à reprendre le dialogue, soulignant qu'il était temps de "s'entendre sur un projet de véritable changement pour édifier un Etat puissant".



"Si [la tenue du] dialogue est difficile, son absence entre les hommes politiques est une sorte de suicide", a-t-il mis en garde, signalant que l'absence de communication entre les citoyens ouvrait la porte aux ingérences étrangères.



En outre, M. Safadi a estimé qu'il était temps d'élaborer une loi électorale qui renouvellerait la vie politique, préserverait l'unité nationale et garantirait une représentation juste des Libanais.



"Nous devons admettre que notre Constitution est fragile, parce qu'elle crée des crises au lieu de résoudre celles qui existent déjà", a-t-il également souligné.



M. Safadi s'est exprimé lors de l'inauguration de la nouvelle usine de la Régie du Tabac à Bekfaya, en présence du député Sami Gemayel.



====================D.H.

تابعوا أخبار الوكالة الوطنية للاعلام عبر أثير إذاعة لبنان على الموجات 98.5 و98.1 و96.2 FM

  • NNA Services
  • Email Service
  • Mobile App
  • Responsive Website