Sunday 21 Jul 2024 - 12:00

12:30 am

Visitors:
Online:

La gestion, moteur du développement des sociétés

Enquête de Rima Youssef

Traduite de l'arabe par Sanaa Nehmé


ANI - La gestion est une richesse indispensable à la concrétisation des objectifs, que ce soit au niveau individuel ou à l'échelle étatique.

Egalement est-elle considérée comme un moteur, semblable à un coeur qui pompe la productivité fructueuse pour un meilleur développement des sociétés: la bonne administration produit des fonctionnaires compétents.

En effet, l'Institut national de la gestion a vu le jour au temps du président Fouad Chehab.

Similaire à celui fondé en France par le général de Gaulle, l'Institut national de la gestion a entrepris, depuis sa création, de former les cadres de l'Etat et s'est également distingué par la formation de diplomates libanais et arabes. La guerre du Liban lui a ensuite exigé de fermer ses portes. Son travail n'a redémarré qu'en 2003, l'Institut étant alors transformé en une institution publique jouissant de plus d'indépendance aussi financière qu'administrative.

Labaki: administration moderne équivaut à Etat moderne

Le président de l'Institut, Georges Labaki, un expert du secteur privé récemment désigné, a exposé à l'Agence nationale de l'Information le rôle que se doit de jouer l'établissement dans la formation de fonctionnaires de l'Etat, toutes catégories confondues.

Il a expliqué que la plupart des nouvelles générations ayant réussi l'examen du Conseil de la fonction publique doivent suivre des sessions ordinaires et des cours relatifs aux administrations publiques, aux municipalités, à la magistrature, à l'armée ainsi qu'aux autres fonctions de l'Etat, précisant qu'une dimension internationale de coopération pour la mise en place de programmes de formation existait pour ces domaines.

Il s'agit d'un programme clair, toujours selon M. Labaki, établi pour tous les départements de l'Institut.

"C'est un programme stratégique dans sa phase finale, basé sur l'introduction des principes de la gestion moderne, développée et différente de la gestion traditionnelle et concernée par les objectifs de la meilleure productivité, celle qui prend en considération les normes du secteur privé et qui les applique au Liban," a-t-il ajouté, signalant que la restructuration de l'Institut pour répondre aux besoins de l'avenir était en vue.

Finalement, M. Labaki a affirmé que les leçons de l'Institut sont diverses.

Elles comprennent, entre autres, les conditions de la bonne gestion et la déontologie du métier.

"Il est crucial que de développer les valeurs de tout service rendu au citoyen (...) puisque c'est l'éthique et non l'application des lois qui permet au citoyen de jouir de services dignes du secteur public. Nous disposons de potentiels excellents au sein du secteur public et il serait dommage qu'ils soient négligés," a-t-il conclu.

تابعوا أخبار الوكالة الوطنية للاعلام عبر أثير إذاعة لبنان على الموجات 98.5 و98.1 و96.2 FM

  • NNA Services
  • Email Service
  • Mobile App
  • Responsive Website