Monday 17 Jun 2024 - 12:00

11:16 am

Visitors:
Online:

42 morts dans un terrible accident de train: la Grèce cherche des réponses, le chef de gare devant la justice

ANI - L’accident de train survenu mardi soir dans le centre de la Grèce a fait de nombreuses jeunes victimes. De nombreux étudiants rentraient en train de la deuxième ville du pays, Thessalonique, après un week-end prolongé puisque lundi était un jour férié en Grèce. C’était le cas des sœurs jumelles Thomi et Chrysa Plakias et de leur nièce Anastasia. Les trois jeunes femmes, âgées de 20 ans, sont toutes mortes dans la catastrophe.

Les trois jeunes femmes étudiaient à Thessalonique et avaient passé le week-end prolongé chez elles avec leurs familles. C’était la dernière fois qu’elles se voyaient. “C’est une tragédie. Une même famille a perdu trois enfants”, a déclaré l’avocat Alexis Kougias à “ANT1" au nom des familles. “Nous allons malheureusement entendre d’autres tragédies comme celle-ci dans les jours qui suivent”.

Collision frontale

Selon le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, la cause de l’accident de train est une “tragique erreur humaine”. Le chef de gare de Larisa aurait admis avoir mal placé les aiguillages de la voie. Le train de passagers avec quelque 350 personnes à bord s’est donc retrouvé sur la même voie qu’un train de marchandises, qui venait de la direction opposée. Les deux trains sont entrés en collision frontale.

Le choc a provoqué la projection des passagers par les wagons. Un violent incendie s’est également déclaré. Un peu plus de 70 personnes se sont retrouvées à l’hôpital et la plupart y sont encore. Le nombre de morts s’élève désormais à 46, mais il est appelé à augmenter. Les recherches de victimes dans les décombres battent leur plein.

Polémiques

À la suite de l’accident, une polémique a éclaté en Grèce sur l’état du réseau ferroviaire, que beaucoup considèrent comme délabré. Le président du syndicat ferroviaire OSE a déjà dénoncé le manque de sécurité sur la ligne reliant Athènes et Thessalonique, les deux plus grandes villes du pays.

La question de savoir si ce tragique accident aurait pu être évité fait également l’objet de nombreux débats. Le train de marchandises et le train de passagers circulaient sur la même voie pendant des kilomètres avant d’entrer en collision. Une enquête est toujours en cours pour déterminer comment cela a pu se produire. Le chef de gare impliqué comparaîtra devant le tribunal dès jeudi après-midi.

 

AFP 

==========================

تابعوا أخبار الوكالة الوطنية للاعلام عبر أثير إذاعة لبنان على الموجات 98.5 و98.1 و96.2 FM

  • NNA Services
  • Email Service
  • Mobile App
  • Responsive Website