Slim : la nommination d'un chef d'Etat-major est une nouvelle violation à la Constitution commise par Najib Mikati

ANI – Commentant la nomination d’un chef d’état-major, le ministre sortant de la Défense, Maurice Slim a estimé qu’il s’agit « d’une nouvelle violation à la Constitution commise par le Premier ministre sortant Najib Mikati qui s’ajoute à une série d’autres violations de la légalité et d’abus commis depuis le début de la vacance présidentielle »

Il a affirmé qu’il prendra « les mesures qui s’imposent suite à cette infraction à la loi dans le but de protéger l’institution militaire qui est censée rester à l’écart des quotas, du clientélisme et du paiement des factures politiques ».

Le ministre Slim a nié avoir proposé « des noms pour des nominations militaires, conformément à une volonté officielle, politique et spirituelle écrasante de ne procéder à aucune nomination à des postes vacants en l’absence d’un président de la République ».

تابعوا أخبار الوكالة الوطنية للاعلام عبر أثير إذاعة لبنان على الموجات 98.5 و98.1 و96.2 FM

  • NNA Services
  • Email Service
  • Mobile App
  • Responsive Website