Rahi : il est inacceptable de voire des candidats à la présidence mais sans aucune vision de chacun

ANI – Le patriarche maronite, le cardinal Béchara Boutros Rahi, a présidé la messe dominicale à Dimane.

Le prélat a réaffirmé dans son homélie que l’adoption de la neutralité sauve le Liban de l’implication dans les conflits des autres, et fait diminuer le nombre des litiges entre les Libanais, notamment au niveau des options constitutionnelles.

Il a ajouté que la neutralité n’est pas un sujet de polémique temporel, mais plutôt une source pour un dialogue constructif et responsable entre les forces libanaises, notant que la neutralité est liée au sort de la pérennité du Liban sur, libre et démocratique, depuis le début de son histoire.

Selon ses dires, « la partialité nous a tous plongés, notamment dans l’histoire moderne, dans des crises qui ont presque renversé l'État libanais et la formule de la coexistence. Le patriarcat maronite était autrefois la voix qui exprime les sentiments du peuple libanais et rendait public le positions nationales décisives, dont certains hésitent à parler, même s'ils y croient. Le rôle du patriarcat maronite, à travers l'histoire est de défendre tous les Libanais et l'entité libanaise, et de faire face aux défis et d'être patient avec l'oppression sans se soumettre à la pression ou aux surenchères ».

Et d’ajouter que si les candidats à la présidentielle sont engagés dans la neutralité du Liban, ils obtiendront la confiance de la majorité de l’opinion publique libanaise, arabe et internationale.

« Le peuple libanais a besoin d’un président qui retirer le pays des conflits », a-t-il expliqué, notant qu’il est inacceptable d’entendre parler de candidats à la présidentiel, mais sans poser des visions de chacun.

 

« La situation dangereuse du pays nécessite l'élection d'un Président de la République dans les délais constitutionnels, ayant une expérience des affaires publiques et des fonctions régaliennes. Accélérer la mise en œuvre des réformes financières et économiques nécessaires sauvera le Liban et rendra le système bancaire libanais à son cycle normal, un système qui constituait l'une des composantes de la prospérité au Liban », a-t-il conclu.

 

تابعوا أخبار الوكالة الوطنية للاعلام عبر أثير إذاعة لبنان على الموجات 98.5 و98.1 و96.2 FM

  • NNA Services
  • Email Service
  • Mobile App
  • Responsive Website