Bloc du "Futur": non au dialogue avant la démission du gouvernement

Jeudi 03 Janvier 2013 à 20:17 Politique
ANI - Le bloc du "Futur" a signalé, jeudi, qu'il ne participerait aux séances de dialogue national qu'à la suite de la démission du gouvernement actuel.



Dans le communiqué lu par le député Amine Wehbé au terme de la réunion hebdomadaire du bloc, le " Futur " a expliqué que son retour au dialogue dépendait également des positions du Hezbollah "lequel doit accepter de discuter de son arsenal et comprendre que l'objectif du dialogue est de l'initier à remettre ses armes à l'Etat".



"Il n'y a pas d'alternative au dialogue, tant qu'il s'agisse d'un dialogue fructueux pour le peuple libanais, et non pas d'une couverture des complots du Hezbollah, lequel veut contrôler, par ses armes, l'Etat et ses institutions", indique le communiqué.



Par ailleurs, le bloc du "Futur" s'est dit optimiste quant aux réunions de la sous-commission parlementaire chargée de discuter d'une nouvelle loi électorale, prévues pour la semaine prochaine, place de l'Etoile.



"Nous fondons nos espoirs sur ces réunions et nous sommes ouverts à toute proposition qui permettrait d'élaborer une loi électorale assurant une représentativité équitable de tous les Libanais et respectant le principe de la coexistence, loin de l'hégémonie des armes", poursuit le communiqué.



En outre, les députés réunis ont abordé le problème suscité par la vague de déplacés syriens et palestiniens ayant fui la Syrie pour le Liban; ils ont proposé que le gouvernement prenne en charge l'organisation d'un congrès régional et international pour les ONG et les pays donateurs, pour la mise en place d'un plan de secours.



Ils ont de même suggéré la création de postes à la frontière libano-syrienne, pour accueillir les déplacés et contrôler leur séjour au Liban, surtout que leur nombre risque d'augmenter considérablement en raison de l'exacerbation des tensions en Syrie.



Le bloc du "Futur" a enfin discuté, au cours de sa réunion présidée par l'ancien Premier ministre Fouad Siniora, des faits marquants de 2012 sur les scènes locale et régionale, ainsi que de ses aspirations pour 2013.



=============================D.H./ V.MW.

Suivez les nouvelles de l'Agence Nationale de l'Information sur les ondes de Radio Liban 96.2, 98.1 et 98.5 FM

  • Nos Services
  • Service d'email
  • Application Mobile
  • Site Web réactif