Jeudi 26 Mai 2016 | 09:46

Abou Ghazaleh, le parrain de la propriété intellectuelle, dans le top 20 des personnes les plus puissantes, selon le magazine Ventures

Vendredi 11 Avril 2014 à 20:10

ANI - Talal Abou Ghazaleh, un nom qui résonne dans tout le monde arabe, a été classé dans "le top 20 des personnes les plus puissantes", publié par le Magazine "Ventures" en Jordanie, et ce, pour avoir jeté les bases de la propriété intellectuelle dans le monde arabe.



"M. Abou Ghazaleh est l'un des principaux piliers qui ont fait preuve de leur présence dans le monde des affaires en Jordanie", a indiqué le magazine. Son empire commercial, Talal Abou Ghazaleh Organization (TAG-Org), comprend des dizaines de sociétés spécialisées dans la comptabilité, la gestion, l'informatique et les services juridiques.



"Le champion régional de la propriété intellectuelle, aussi surnommé le parrain de la propriété intellectuelle, a débuté sa carrière en travaillant pour une société d'audit, mais il a décidé de plonger dans le monde de la propriété intellectuelle après avoir assisté à un événement aux États-Unis sur cette question", a-t-il précisé.



"En 1972, il a établi la société Talal Abu Ghazaleh (TAGCO) et " Abou Ghazaleh Intellectual Property " (AGIP), qui a contribué à jeter les bases de la pratique de la propriété intellectuelle dans la région. Depuis sa création, la société a aidé les gouvernements arabes et les décideurs dans la mise en oeuvre des droits, des lois et des règlements de la propriété intellectuelle. Etant un ardent défenseur de l'éducation, il a fondé l'école des affaires Talal Abou Ghazaleh, l'Institut Confucius et le groupe de formation professionnelle qui assure un entraînement aux individus dans la gestion, la finance, l'économie, le droit et la formation en ligne", a souligné le magazine.



Et d'ajouter: "M. Abou Ghazaleh qui était conscient de l'importance de la propriété intellectuelle avant d'autres, a estimé que l'éducation numérique était la bonne voie vers l'avenir".



"Le monde évolue tellement vite et nous sommes aujourd'hui dans une période de transition. Certains pays, comme la Jordanie, hésitent toujours dans l'adoption de la formation en ligne. La technologie progresse et va atteindre la perfection au fil des jours", a rapporté le magazine "Ventures" de M. Abou Ghazaleh.



================ N.KH.